Actualités


Clôture du premier centenaire dans le monde de la Congrégation des Fils de la Charité.

1O0.jpg


Les festivités marquant le premier centenaire de fondation de la Congrégation des Fils de la Charité dans le monde ont été célébrées en Côte d’Ivoire Dimanche 8 décembre 2019. La messe a été célébrée à la paroisse Immaculée Conception d’Abobo Clouétcha dans l’archidiocèse d’Abidjan.

Présidant à l’occasion l’Eucharistie, l’évêque d’Agboville, Mgr Alexis TOUABLI Youlo, a salué l’immense œuvre de cette famille religieuse dans le monde et particulièrement en Côte d’Ivoire, avec l’apostolat de la mer. Il a exhorté les membres après cette longue marche ecclésiale, à redoubler d’ardeur dans la mission, à « passer à la vitesse supérieure », selon une expression qu’il affectionne. 

Dans la paroisse Immaculée Conception d’Abobo Clouétcha, ce fut un grand moment d'action de grâce pour les fidèles présents et les membres de la congrégation venus des quatre communautés que compte le pays.

Mgr TOUABLI Youlo s’est réjoui avec eux pour cette longue marche ecclésiale portée plus particulièrement sur la promotion de la dignité de l’homme avec une option préférentielle pour les milieux populaires. Il l’a fortement souligné dans son homélie, les invitant à poursuivre sans relâche ces efforts.

En 57ans de présence, ce sont quatre communautés créées, les paroisses saint Antoine de Padoue du port de Treichville, l’Immaculée Conception d’Abobo Clouétcha, la maison de formation à Cocody Angré extension dans l’archidiocèse d’Abidjan et la paroisse saint Etienne de N’DOUCI dans le diocèse d’Agboville.

Pour la province de Côte d’Ivoire, ils sont dix prêtres et un diacre à travailler pour la gloire de Dieu. La congrégation est dirigée par un supérieur général pour un mandat de six ans et depuis août 2018, l’ivoirien KOUAME Emmanuel Say préside aux destinées de cette famille religieuse dans le monde.

Après 100 ans d’existence et 57 ans de présence en Côte d’Ivoire, le Père Gabriel NGUISABO, Provincial des Fils de la Charité dans le pays ne cache pas sa joie en jetant un regard rétrospectif sur le chemin parcouru.  Il reste optimiste quant à l’avenir. Les défis majeurs pour lui se résument en l’annonce de la Parole de Dieu et la solidarité entre les hommes.

Marcel Ariston BLE, RNC

Actualités